TRANSSUBSTANTIATION

Une exposition de Olivier Roberge

Du 4 septembre 2022 au 10 novembre 2022

Salle Principale

Olivier Roberge confectionne des paysages sculpturaux miniatures en employant une méthodologie tirée du savoir-faire des maquettistes pour ériger des mondes poétiques. Avec l'exposition Transsubstantiation, l’artiste nous propose une série de huit dioramas réalisés durant les cinq dernières années et dont la pièce centrale Hoc est corpus meum est une maquette monumentale qui rivalise avec l'installation par son ampleur. Olivier Roberge choisit délibérément le médium du diorama pour ses oeuvres, car il déjoue selon lui l'impression de réel que peut avoir sur nous les technologies numériques omniprésentes comme la vidéo ou la photographie. « Le diorama, on le reconnaît pour ce qu'il est : une représentation. L'attitude que nous avons devant l'objet maquette, relève
de l’émerveillement et touche une part d'enfance enfouie en nous, nous incitant alors à chercher de nouvelles perspectives et à révéler ce qui peut être dissimulé. Cela crée une ouverture chez le spectateur, qui l'aide à avoir une observation créative plutôt que statique. Cette particularité de la maquette et du diorama confirme selon moi, sa pertinence comme outil d'aide à la compréhension du monde. »
Convaincu qu’humain et nature sont une seule et même chose, Roberge utilise ici le paysage comme autoportrait symbolique pour illustrer ses programmations personnelles inconscientes liées à sa filiation et à sa culture. De cette façon, il tente d'illustrer l'imbrication de l'humain avec son environnement et la di¥culté que nous avons à prendre du recul afin d'avoir une vue d 'ensemble sur le monde et plus particulièrement sur notre identité personnelle. Source : O.R

Natif de Québec, Olivier Roberge vit et travaille à Montréal. En 2010, il sera diplômé de l’Institut québécois d’ébénisterie du Cégep de Limoilou, option ébénisterie artisanale. Depuis, il a participé à de nombreuses expositions collectives au Québec, entre autres à l'Oeil de poisson (2017), au Musée national des beaux-arts du Québec (2018) ainsi qu’au Centre d'exposition de l'Université de Montréal (2019). Il a de plus participé à la Foire d'art contemporain de Saint-Lambert de 2015 à 2017, où il a remporté le prix du public en 2016. Il tiendra sa première exposition solo au Centre d'exposition du Vieux Presbytère de Saint-Bruno de Montarville en
2019, suivi de plusieurs autres notamment Caravansérail de Rimouski (2020), la maison de la culture Ahuntsic-Cartier ville,
Montréal (2021) et le Centre d’exposition de Val-d’Or (2022). Olivier Roberge est aussi Boursier du Conseil des arts et lettres du
Québec en 2020, 2021 et 2022 et certaines de ses oeuvres se retrouvent dans des collections privées et publiques, dont celles de
Desjardins et d'Affaires mondiales Canada.

Galerie photo